Lettre 8 – Ensemble

Souffrant du monde,

J’ignore ce qui t’enferme : barreaux, addiction, solitude, pauvreté, ou encore tes propres peurs…

J’ignore ce qui t’empêche de vivre.

Quels qu’ils soient, réels ou symboliques, tes barreaux te limitent.

Ils t’empêchent de t’épanouir.
Ils t’empêchent de vivre.

On ne peut pas toujours se débarrasser de nos limites.
Et vivre avec des limites est un réel défi. Un vrai challenge.

Mon ami… Si tu savais combien je souffre, moi aussi, de mes limites…

Toute l’énergie que j’emploie pour de si petites choses serait tellement utile ailleurs. Parfois, je me bats intérieurement si difficilement et si violemment… Si j’étais en bonne santé, si je n’avais pas ces limites, toute cette énergie pourrait être employée autrement… pour aider d’autres personnes, pour créer de belles amitié…

Au lieu de ça, je souffre intérieurement, je me bats contre cette souffrance, et je me demande parfois quel est le sens de tout cela…

Ami, toi qui te bats aussi contre tes limites, tu n’es pas seul.

Nous nous battons ensemble.
Main dans la main, bouclier contre bouclier, armure contre armure, nous sommes côte à côte dans ce combat intérieur contre nos limites.

Et chaque jour, chaque seconde, bats-toi aussi un peu pour moi.
Et moi, chaque jour, chaque seconde, je me battrai aussi un peu pour toi.

Car quand tu souffres, dis-toi que moi-aussi je souffre souvent.
Quand tu pleures, dis-toi que moi aussi je pleures souvent.
Quand tu te décourage, dis-toi que chaque jour je me bats moi aussi contre le découragement.

Ami, tu le sais, je ne suis pas la seule.

Nous sommes des foules entières à nous battre à l’intérieur de nous-même contre la maladie, la dépendance, la solitude, ou contre le mal tout simplement.

Alors, bats-toi.
Avec moi, pour moi, ne te décourage pas.
Avec moi, pour moi, aie la force de crier chaque jour « je veux vivre et être vraiment vivant »
Avec nous tous, avec moi, avec chacun, lève-toi.

Lève-toi aujourd’hui, maintenant, et bats-toi pour être pleinement vivant.
Bats-toi pour être ce que tu désires profondément être.
Mets-toi debout, sors de l’ombre, même si c’est dur, même si tu as peur. Fais-le pour moi.

Car je le sais, chaque effort dans l’ombre est comme une lumière qui éclaire la nuit.
J’ai besoin de ta lumière.
J’ai besoin de pouvoir me dire : d’autres luttent avec moi.
J’ai besoin de toi dans ma vie.

Ami, j’ai besoin de ta lutte : bats-toi pour la vie, la vrai vie. Celle que tu mérites d’avoir. Une vie pleine de toi-même, pleine de lumière d’audace et d’espérance sans cesse choisie et re-choisie.

Ne désespère plus, ne baisse plus les bras : je suis là moi aussi.
Je suis là qui lutte, je suis là qui espère.
Je suis là pour toi, quelque-part aussi.

Je me bats pour la vie. Souviens-toi de ça : tu n’es pas seul. Nous sommes là, avec toi.

Ne pleures plus.
Ne pleures pas.
Regarde avec moi la vie, au fond de toi, qui hurle de pouvoir un jour sortir pleinement, sans limites.

Tu n’es plus seul avec ce cri.
Je l’entends aussi.
Et moi aussi je sais ce que c’est que de ne pas pouvoir être pleinement en vie.

Pour moi, essaie quand même de l’être aujourd’hui.
Et moi, je me battrai pour toi jusqu’à la nuit.

Pour la vie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s